Six adolescents hospitalisés à cause des vapes Snapchat

Cet article a été initialement publié sur Yahoo News Australia. Pour consulter l'article original, cliquez ici

Six jeunes ont été hospitalisés pour des convulsions et une perte de conscience après avoir vapoté.

Ils se sont tous présentés dans les hôpitaux de Nouvelle-Galles du Sud à quelques jours d'intervalle après avoir subi des convulsions, une perte de conscience et des vomissements entre le 21 et le 29 juin.

Un porte-parole de NSW Health a confirmé que certaines des vapes avaient été achetées via l'application de médias sociaux, Snapchat et l'analyse des vapes a révélé qu'elles contenaient de la nicotine.

La plupart des jeunes ont été admis dans les hôpitaux du district sanitaire local du sud-ouest de Sydney, qui comprend les zones de gouvernement local de Bankstown, Camden, Campbelltown, Fairfield, Liverpool, Wingecarribee et Wollondilly.

Ce n’est pas la première fois qu’un jeune est hospitalisé après avoir vapoté.

Un élève de Blue Mountains Grammar a été hospitalisé en juin de l’année dernière après avoir subi une crise alors qu’il vapotait dans les toilettes de l’école.

Selon la législation actuelle, les vapes contenant de la nicotine ne peuvent être achetées sans ordonnance et ne sont vendues légalement qu'en pharmacie.

Cependant, les jeunes ont signalé qu'il est facile d'acheter ces produits via les réseaux sociaux ou au comptoir des buralistes et des dépanneurs.

NSW Health a profité de l'occasion pour rappeler aux parents que le vapotage est courant chez les jeunes et qu'il est important d'avoir des conversations avec leurs enfants pour les décourager d'y participer.

"NSW Health est de plus en plus préoccupé par les effets nocifs du vapotage sur la santé et continue de rappeler à la communauté les dangers associés au vapotage, en particulier pour les jeunes", a déclaré un porte-parole.

"Le vapotage expose les jeunes à des problèmes de santé graves tout au long de leur vie, y compris les effets à long terme de l'exposition de leur cerveau en développement à la nicotine, car il a été constaté que de nombreux vapoteurs contiennent des niveaux élevés de nicotine, même s'ils ne sont pas étiquetés comme tels."

Il a été constaté que les vapes contiennent un cocktail dangereux de produits chimiques, notamment certains des mêmes ingrédients que ceux présents dans les désherbants et les dissolvants pour vernis à ongles.

Que faire si quelqu'un souffre d'une intoxication à la nicotine ?

Si les parents ou les tuteurs craignent qu'une personne ait été empoisonnée par de la nicotine liquide, ils doivent appeler immédiatement le centre d'information antipoison au 13 11 26.

S'ils se sont effondrés ou ne respirent pas, appelez immédiatement le triple-0 pour une ambulance.

Pour obtenir un accompagnement et des conseils pour arrêter de vapoter, les parents ou les jeunes peuvent contacter leur médecin généraliste ou appeler Quitline au 13 78 48.